Catégories

Articles récents

Connectez-vous à Tamtam News

mer. Oct 21st, 2020

Tamtam News TMT News

Pariez sur linfo

Cinq hommes condamnés à mort au Bangladesh pour le viol collectif d’un adolescent en 2012

2 min read

Female activists and students take part in a torch procession demanding women's safety and justice for rape victims, amid the coronavirus disease (COVID-19) outbreak in Dhaka, Bangladesh, October 14, 2020. REUTERS/Mohammad Ponir Hossain

Avec AFP

L’ordonnance du tribunal intervient quelques jours après que le gouvernement a instauré la peine de mort pour viol dans un contexte de colère croissante face aux violences sexuelles.

Un tribunal du Bangladesh a condamné à mort cinq hommes pour le viol collectif d’une jeune fille de 15 ans en 2012, au milieu de la colère croissante du public face à des violences sexuelles endémiques.

La condamnation a été prononcée jeudi dans le district nord de Tangailby par un tribunal spécial mis en place pour traiter les cas d’abus contre les femmes et les enfants, a rapporté l’agence de presse AFP.

Le procureur Nasim Ahmed a déclaré que le petit ami de la victime l’avait emmenée dans un endroit au bord de la rivière où elle avait été violée par lui et deux amis. Deux autres les ont aidés.

«Tous les cinq ont été reconnus coupables et condamnés à mort», a déclaré Ahmed à l’AFP.

C’était la première condamnation depuis que le gouvernement du Premier ministre Sheikh Hasina a introduit cette semaine la peine de mort pour viol.

La semaine dernière, des manifestations ont éclaté dans tout le pays après que des images déchirantes d’un groupe d’hommes déshabillant et attaquant une femme soient devenues virales sur les réseaux sociaux.

La colère suscitée par cette question mijotait depuis le mois dernier, lorsque des membres de l’aile étudiante du parti au pouvoir – la Bangladesh Chhatra League – ont été arrêtés et inculpés dans une autre affaire de viol collectif.

Les manifestants dans la capitale et ailleurs ont exigé des peines plus sévères, des procès plus rapides et la fin de ce qu’ils considèrent comme une culture d’impunité pour les crimes sexuels.

Seuls 3% environ des cas de viol aboutissent à des condamnations, ont déclaré des militants.

Au moins 208 cas de viol collectif – un cinquième sur un total de près de 1000 cas – ont été signalés au cours des neuf premiers mois de cette année, selon Ain o Salish Kendra, un groupe de défense des droits locaux.

Le Bangladesh a pendu 23 personnes depuis 2013, tandis qu’au moins 1 718 autres sont dans le couloir de la mort.

Les militants des droits de l’homme ont critiqué l’introduction de la peine de mort pour viol, affirmant que cela ne réduira pas la violence contre les femmes.

«Cette étape régressive est une feuille de vigne qui détourne l’attention du manque d’action réelle pour lutter contre la brutalité effroyable à laquelle sont confrontées tant de femmes bangladaises», a déclaré Amnesty International.

«Les exécutions perpétuent la violence, elles ne l’empêchent pas.»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Écrire à Tamtam News
1
Écrire à Tamtam
Salut 👋🏼,
Bienvenue chez Tamtam News. Avez-vous une Opinion à faire publier chez Tamtam? tamtamnewsnet@gmail.com.