Catégories

Articles récents

Connectez-vous à Tamtam News

mar. Nov 24th, 2020

Tamtam News TMT News

Pariez sur linfo

Débat constitutionnel en RDC: «L’article 70 l’une des dispositions intangibles, bloque la démarche du mode indirect à la présidentielle» (analyse)

3 min read

Par Lucien Buhendwa

D’entrée de jeu, retenez que l’article précité, prévoit que le président de la République est élu au suffrage universel direct.

La délinquance constitutionnelle est devenue une monnaie courante en RDC!
La toile est actuellement arrosée par la possibilité de passer de mode électoral directe au mode indirect.

Apparemment, il y a de ces compatriotes qui ont oublié que la  RDC est régie par une Constitution écrite, celle qui s’oppose à la Constitution non-écrite.C’est-à-dire, en RDC les règles fondamentales sont préétablies, un fait qui met hors-jeu toute imagination contraire à la Constitution.

Hélas, c’est avec un grand regret, que je suis entrain d’observer les tentatives de délinquer à la constitution.

Le constituant de 2020 a posé le mode de suffrage universel comme principe en République Démocratique du Congo.
L’universalité de suffrage est une caractéristique très importante de la Démocratie.La raison d’être de ce concept dans la Constitution de la RDC n’est pas saugrenue, par contre l’idée c’est de doter la RDC des institutions légitimes.

Sans perdre de vue , personnellement, parfois je caresse l’attitude mixte du constituant congolais.Étant donné qu’à chaque élaboration de la constitution de notre pays, il y a toujours eu deux camps, entre autre les partisans du fédéraliste et ceux de l’unitariste.
Alors, dans la sagesse du constituant, il coupe toujours la poire en deux, en instituant un régime hybride (semi-présidentiel).

Pour autant dire que, l’élection du président de la République directement par la population, est l’expression parfaite de l’hybridité de notre régime.

Suis conscient que je ne devais pas vous faire toute cette littérature, étant donné que l’article 70 bloque la démarche de ceux-là  qui pensent qu’on peut élire le président au second degré dans notre RDC.
L’article 70 est l’une des dispositions reprises dans l’article 220 de la Constitution de notre pays.

Pour clore, il me semble cette démarche est provocatrice,en outre elle cherche à mesurer la température du peuple congolais, face à cette énième fraude Constitutionnelle.

—//—

À propos de l’auteur

Lucien Buhendwa est un Analyste indépendant et chercheur en droit constitutionnel originaire de la République Démocratique du Congo. Il est l’auteur de plusieurs analyses et réflexions parues sur le contexte socio-politique de la RDC.

————————————//———————————————

Le glossaire de Tamtam News

Le débat sur la révision constitutionnelle a refait surface en République Démocratique du Congo entraînant des opinions divergentes. Alphonse Ngoyi Kasanji, ancien gouverneur du Kasaï-Oriental et haut cadre du regroupement politique «Front Commun pour le Congo » a appelé mardi 8 septembre à supprimer l’élection présidentielle au suffrage universel direct. Ce dernier a estimé que le changement de mode d’élection présidentielle permettra d’économiser de l’argent pour la reconstruction du pays. «Le President élu par des élus, ce sera gage de transparence.», a-t-il dit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Écrire à Tamtam News
1
Écrire à Tamtam
Salut 👋🏼,
Bienvenue chez Tamtam News. Avez-vous une Opinion à faire publier chez Tamtam? tamtamnewsnet@gmail.com.