Catégories

Articles récents

Connectez-vous à Tamtam News

lun. Avr 12th, 2021

Tamtam News

Pariez sur linfo

Insécurité à l’Est de la RDC: Le chef d’Etat congolais appele l’ONU à sanctionner les rebelles et leurs parrains

3 min read

Le Président congolais Felix-Antoine a pris la parole à la tribune de l’ONU pour déplorer l’insécurité généralisée dans la partie est de la République Démocratique du Congo.

Le chef de l’Etat qui a apparu très affecté  par la situation sécuritaire fragile dans son pays, a appelé la communauté internationale à lancer de signaux forts et à afficher sa solidarité avec le peuple congolais. Il a appelé à sanctionner les réseaux criminels qui soutiennent des groupes armés semant terreur et desolation en RDC: « Nous ne pouvons pas, en effet arriver à neutraliser les groupes armés sans éradiquer leurs sources d’appui qui ne sont autres que ces réseaux et leurs souteneurs . Je lance un appel à la communauté internationale afin que les sanctions appropriées , ciblées et efficaces soient appliquées  » a martelé le Président congolais. 

Felix Tshisekedi s’exprimait lors de la 75e assemblée générale des Nations-Unies qui se tient par vidéoconférence depuis le mardi 22 septembre 2020.

« Le constat établi démontre d’une manière générale que ces groupes armés disposent des moyens qui leur permettent de poursuivre leurs activités . Ces moyens proviennent souvent de l’exploitation illicite des ressources naturelles écoulées en-dehors de la RDC , à travers des réseaux bien établis et sans aucun doute , avec l’aide de certains souteneurs ».

L’appel à l’action du Chef de l’Etat congolais n’est pas resté sans réaction. Plusieurs États estiment qu’il est temps d’amener la paix aux populations de l’Est de la République Démocratique du Congo.

Des acteurs locaux au niveau de la RDC ont salué la détermination du Président congolais Félix Tshisekedi à faire taire les armes à l’Est du Congo et son sens du courage. 

Contacté par la rédaction de Tamtam News, le Directeur Exécutif de la Haute Académie de la Société Civile, Richie LONTULUNGU a fait savoir que l’appel du chef de l’Etat congolais est une indication claire que la RDC ne veut plus de la guerre  importée dans son pays depuis ses frontières. Le Directeur Exécutif a invité les Etats de la sous-région africaine des Grands Lacs à coopérer avec l’Etat congolais pour boucher les réseaux de ravitaillement en armes et munitions de guerre aux rebelles. Il a aussi appelé les Etats-Unis et l’Union Européenne à s’impliquer pour bloquer la circulation dans le circuit financier international de fonds destinés à financer des mouvements rebelles dans le pays. “Des fonds provenant du circuit financier international de paient le sang de congolais. Le monde se de doit témoigner sa solidarité avec le Congo et vite passer à l’action. Les peuples du Congo sont en détresse”, a conclu Richie LONTULUNGU.

Dans une déclaration commune au mois d’août, neuf sénateurs américains parmi lesquels deux anciens candidats présidents des États-Unis (Ted Cruz et Marco Rubio) avaient demandé au Département d’Etat américain d’imposer de sanctions contre de groupes rebelles et leurs agents de transite dans des pays de la sous-région africaine des grands lacs.

Le Président congolais Felix Tshisekedi a tenté en vain de réunir ses homologues chefs d’Etat de la région des grands-lacs africains pour discuter de l’enjeu sécuritaire dans l’Est du Congo et adopter une stratégie d’approche commune pour ramener la paix. La réunion prévue initialement pour le 13 septembre avait été reportée au 20 septembre avant d’être finalement projeté à plus tard en 2021. Les Chefs d’Etat du Rwanda et de l’Ouganda préférant un mini-sommet par vidéoconférence et celui du Burundi ayant refusé d’y prendre part. Tamtam News 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Écrire à Tamtam News
1
Écrire à Tamtam
Salut 👋🏼,
Bienvenue chez Tamtam News. Avez-vous une Opinion à faire publier chez Tamtam? tamtamnewsnet@gmail.com.