Catégories

Articles récents

Connectez-vous à Tamtam News

septembre 25, 2021

Tamtam News

Pariez sur l’info

R.V.A -SNCC: l’aéroport Bipemba à Mbuji-Mayi en voie de réhabilitation

5 min read

La Direction Générale de la Régie des Voies Aériennes, par le biais de son Directeur Général Alphonse Shungu MAHUNGU, informé à l’opinion qu’elle procédera
bientôt à la reprise des travaux de l’aéroport de Mbuji-Mayi.

Il s’agit là de l’aéroport de Bipemba à Mbuji-Mayi, qui est l’un des aéroports ciblé pour être rénové.

Depuis près d’une année , les travaux de réhabilitation ont été stoppés , la cause le blocage de plusieurs conteneurs et des matériaux destinés à l’exécution de ce projet dans les installations de la SNCC (Société Nationale des Chemins de Fer du Congo) à Lubumbashi, chef-lieu de la province du Haut-Katanga.

Ces conteneurs étaient importés par une société chinoise dénommée « China Jiangxi International Corporation Economical and Technical », qui avait gagné chargée de la réhabilitation de cet aéroport national dans le cadre du Projet Prioritaire de Sécurité Aérienne – Phase 2 dit « PPSA-2 ».

D’après les accords signés entre les parties prenantes, cette société devait construire la tour de contrôle / bloc technique, la caserne anti-incendie et ses annexes, la centrale électrique et réhabiliter la piste d’atterrissage et le balisage lumineux y associé.

Pour information, ces Travaux sont financés par la Banque Africaine de Développement (BAD).

Compte tenu du caractère urgent de ce projet, le D.G de la R.V.A s’est personnellement rendu la semaine passée à Lubumbashi, pour débloquer la situation et lever toutes les équivoques pour la reprise imminente des travaux.
Ce, dans le but de parachever la démarche initier afin de redorer l’image de l’ensemble des aéroports de la RDC, dont la plupart ne répondent plus aux besoins du trafic aérien et de la modernité
Il a, à cette occasion, tenu une importante séance de travail avec le Directeur Général de la SNCC, Fabien Mutomb Kan-Kota, au cours de laquelle les deux personnalités ont décidé de mettre en place une commission tripartite comprenant les délégués de la SNCC, de la RVA ainsi que ceux de l’entreprise chinoise JIANXI. L’objectif poursuivi est d’aplanir tout malentendu et placer de nouvelles bases d’une collaboration fructueuse entre les parties, de manière à assurer avec efficacité le convoyage des matériels et équipements nécessaires au démarrage du projet.

A l’issue des échanges entre les deux Directeurs Généraux, d’abord en tête à tête, puis élargis à toute la délégation, il est apparu, selon l’expression du Directeur Général de la SNCC, que « la RVA est venue forcer une porte déjà ouverte! ».

Cette expression a marqué la disponibilité de la SNCC à soutenir les projets de la RVA dans le cadre d’une collaboration entre les deux entreprises.

Il sied de rappeler que les besoins en terme de transport par chemin de fer de Lubumbashi à Mwene-ditu tel qu’évalué par la société chinoise JIANXI, chargée d’exécuter les travaux sur l’aéroport de Bipemba / Mbuji- Mayi, sont de l’ordre de 5000 tonnes de bitume soit l’équivalent de 195 wagons, 3000 tonnes de ciment soit l’équivalent de 75 Wagons, 750 Tonnes de ferrons, soit l’équivalent de 19 Wagons pour un total général de 219 wagons.

La société chinoise JIANXI s’apprête à faire des achats en local, à Lubumbashi, de 3000 mètres cube de carburant à livrer à Mbuji-Mayi.
Au regard des quantités citées ci-haut, il apparaît que le chemin de fer demeure la seule alternative à la hauteur des enjeux. C’est ce qui explique l’impératif de l’existence d’un partenariat stratégique entre la RVA et la SNCC.

Tête-à-tête entre Alphonse Shungu et le gouverneur du Haut-Katanga

Profitant de son séjour à Lubumbashi, le patron de la R.V.A s’est également entretenu avec le gouverneur de la province du Haut-Katanga, Jacques Kyabula Katwe. Deux points étaient à l’ordre du jour, à savoir : la spoliation des terrains de la RVA, et l’opportunité de la construction imminente d’une nouvelle aérogare pour l’aéroport de Luano, qui va répondre aux besoins du trafic aérien.

D’après leurs échanges, l’unique solution pour mettre fin à la spoliation et les constructions anarchiques le long de l’aéroport est la construction d’une clôture longue de 21 kilomètres.

Les deux personnalités se sont également résolues à garder un contact permanent de façon à transformer les deux projets en réalité.

Après ce tête-à-tête, Alphonse Shungu a visité les entrepôts d’ « Ami Congo » et de « Bolloré » situés dans ledit aéroport et a pu s’enquérir du dossier relatif au blocage de 2 camions anti-incendies acquis, l’un il y a une année et l’autre, il y a trois mois.
Devant servir à renforcer les capacités d’intervention des sapeurs-pompiers de l’aéroport de Luano, ces Véhicules d’Intervention Moyenne Puissance (VIMP) appelés communément « camions anti-incendies», une fois présents sur la plateforme aéroportuaire de Luano, vont permettre à cette dernière de se conformer aux recommandations reprises dans l’annexe 14 de la Convention de Chicago signée le 07 décembre 1944 relative à l’Aviation Civile Internationale.

Visite d’inspection à l’aéroport de Mbuji-Mayi

Il sied de rappeler que les installations de l’aéroport de Bipemba étaient les premières à être visitées par le D.G Shungu. En effet, l’avion emprunté par le numéro 1 de la RVA pour se rendre dans le Haut-Katanga, avait fait une escale à Mbuji-Mayi. Le patron de la R.V.A en avait profité pour inspecter l’état d’avancement des travaux de modernisation de cet aéroport, notamment le laboratoire géotechnique d’essai des matériaux à fournir sur site installé au sein de la base vie.

Il a été accueilli par le Commandant de l’Aéroport National de Mbuji-Mayi. Romain Tshinyama, durant les 20 minutes d’escale.
Pour rappel, les travaux de modernisation de cette infrastructure aéroportuaire de Mbuji-Mayi comprendront le prolongement et l’élargissement de la piste, la construction d’une nouvelle aérogare moderne de plus de six mille mètres.

Selon des sources concordantes, La Banque Africaine de Développement (B.A.D) a octroyé un don 121,4 millions de dollars américains au Gouvernement congolais pour l’aider à rénover et à moderniser les aéroports régionaux de Mbuji-Mayi, Kindu et Kisangani. Il est également prévu un « appui institutionnel » à l’Autorité de l’Aviation Civile et à la Régie des Voies Aériennes.

Un délai est imparti pour l’exécution de ces travaux et le blocage de ces conteneurs avec de matériels à l’intérieur, risque de préjudicier le bon déroulement de l’exécution de ce projet. Raison de l’implication personnellement du numéro 1 de la RVA qui tient à doter la province du Kasaï-Oriental d’un aéroport digne de son nom. Ce chantier, une fois achevé, va offrir aux compagnies aériennes qu’aux passagers, de meilleures conditions de sécurité imposées par l’Organisation de l’Aviation civile Internationale (OACI) et redorer, par ricochet, l’image de marque de cette province.

La rédaction

PARTAGER CET ARTICLE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Écrire à Tamtam News
1
Écrire à Tamtam
Salut 👋🏼,
Bienvenue chez Tamtam News. Avez-vous une Opinion à faire publier chez Tamtam? tamtamnewsnet@gmail.com.