Catégories

Articles récents

Connectez-vous à Tamtam News

octobre 19, 2021

Tamtam News

Pariez sur l’info

RDC: le secrétaire général aux affaires sociales épinglé dans une affaire de déstabilisation d’un établissement public

3 min read

En République Démocratique du Congo (RDC), l’étau se resserre autour du secrétaire général aux affaires sociales dans une affaire de déstabilisation d’un établissement public.

Dans un memoredum transmit au Premier Ministre Congolais et aux hautes institutions du pays, dont copie est parvenue à la rédaction de Tamtam News, plus de cent soixante-dix cadres et agents de carrière d’un établissement public dénommé Fonds National de Promotion et de Service Social (FNPSS), accusent le secrétaire général aux affaires sociales Gervais Lubango Kabala, de parrainer des activités visant à déstabiliser le bon fonctionnement de l’établissement et son Directeur Général.

L’affaire remonte à l’an 2016. Depuis cette époque, les activités au sein du FNPSS ont régulièrement été dérangé par un groupe de personnes se revendiquant d’appartenir à l’établissement. Ces personnes prêtant à des actes qui sont susceptibles de constituer des faits infractionnel. Après études et enquêtes, il s’était révélé que ces agents sont sous statuts auprès de l’Etat et actifs au secrétariat général aux affaires sociales.

Selon le mémo transmit aux autorités, le secrétaire général avait alors été saisi officiellement par le Directeur Général du FNPSS Alice Mirimo Kabetsi, sollicitant son intervention en vue de régler au niveau institutionnel le cas des dites personnes et de mettre fin aux actes infractionnel auxquels ils se prêtent.

Les cadres et agents signataires du mémo dénonciateur disent avoir été surpris de constater que le secrétaire général aux affaires sociales, plutôt que de ramener à l’ordre lesdits agents sur qui lui revient la responsabilité comme autorité étatique, il s’est adressé directement à la ministre des affaires sociales préférant parler d’un supposé climat malsain qui prévaut au sein de l’établissement.

Dans sa lettre à la ministre, le secrétaire général propose de réviser le décret fixant les statuts du FNPSS conformément au principe de forme et de compétence ainsi que la nomination et l’installation des membres du Conseil d’administration.

Pour ces cadres et agents, le raccourcit pris par le secrétaire général en recourant à la ministre dénote une tentative de manipulation de l’autorité publique après la mise en lumière des identités de personnes perturbatrices du FNPSS. Lesquelles seraient, en réalité, des agents sous sa charge d’après le mémo.

Plutôt que de rappeler à l’ordre les dits agents, le secrétaire général aux affaires sociales veut modifier les textes réglementaires de l’établissement, ce qui démontre un intérêt particulier à ce sujet.

Dans leur mémo, les cadres et agents du FNPSS réfute la qualité et la compétence du secrétaire général d’engager leur établissement et ou d’initier une quelconque réforme en son sein en ce qui concerne sa gestion et le choix de ses animateurs, conformément aux dispositions générales applicables aux établissements publics dans le pays.

Les cadres et agents du FNPSS ont également épinglé des cas de spoliation du patrimoine de leur établissement par le secrétaire général après que ce dernier ait cédé l’un de ses bâtiments à un ministère public sans avoir à consultater préalablement la hiérarchie de l’établissement et ses agents.

Les cadres et agents, s’inscrivant en faux contre un supposé climat malsain au sein de leur établissement, ont sollicité l’implication bienveillante du Premier Ministre Congolais Sylvestre Ilunkamba pour mettre fin à l’activisme contre-productif du secrétaire général à l’encontre du FNPSS, un établissement public, et son Directeur Général.

Les dits cadres et agents ont aussi plaidé en faveur d’un accompagnement du Premier Ministre au processus de redynamisation de leur établissement et ainsi qu’aux projets sociaux qui sont en cours de réalisation. Ils l’ont appelé également, à soutenir une décision de la justice rétablisant leur établissement dans ses droits sur son bâtiment illégalement occupé par un autre service étatique sur autorisation du secrétaire général aux affaires sociales. Tamtam News

PARTAGER CET ARTICLE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Écrire à Tamtam News
1
Écrire à Tamtam
Salut 👋🏼,
Bienvenue chez Tamtam News. Avez-vous une Opinion à faire publier chez Tamtam? tamtamnewsnet@gmail.com.