Catégories

Articles récents

Connectez-vous à Tamtam News

novembre 22, 2021

Tamtam News

Pariez sur l’info

Le Président Félix Tshisekedi conclu un accord ambitieux avec le Premier Ministre Britannique à hauteur de 500 millions de dollars pour protéger la forêt de la RDC

4 min read

Le président Félix Tshisekedi de la République démocratique du Congo (RDC) et le premier ministre Boris Johnson du Royaume-Uni ont signé une déclaration commune au nom de l’Initiative pour la forêt de l’Afrique centrale (CAFI) confirmant un ambitieux accord décennal (2021-31) visant à protéger la forêt tropicale du bassin du Congo – la deuxième plus grande forêt du monde.

L’accord permettra de débloquer des investissements multi bailleurs sur le terrain totalisant 500 millions de dollars américains au cours des cinq premières années.

« Avec ses forêts, son eau et ses ressources minérales, la République démocratique du Congo est un véritable pays solution à la crise climatique. Pour protéger notre forêt et promouvoir sa gestion durable, notre priorité, dans le cadre de ce nouveau partenariat, est de renforcer la gouvernance et la transparence dans tous les secteurs d’utilisation des terres. Ce partenariat soutiendra également notre ambition de répondre au double défi de la sécurité alimentaire et du changement climatique par une agriculture durable, principalement dans les savanes, » a déclaré le Président Tshisekedi.

Tous les secteurs de l’économie de la RDC se sont associés à cet accord historique pour entreprendre des actions susceptibles de modifier des pratiques d’utilisation des sols datant de plusieurs millénaires. Ces efforts concertés sont essentiels dans un pays de la taille de l’Europe occidentale, dont l’indice de développement humain est l’un des plus bas au monde et qui perd près d’un demi-million d’hectares de forêt chaque année.

Grâce à ce nouveau partenariat pluriannuel, la RDC vise d’abord à plafonner la perte de couverture forestière à sa moyenne 2014-2018[ et à s’assurer que la déforestation continue de diminuer. Le partenariat favorisera également la régénération de 8 millions d’hectares de terres et de forêts dégradées, et placera 30 pour-cent des zones nationales sous un statut de protection, y compris avec les communautés locales qui entreprennent des efforts pour gérer durablement les forêts.Lord Goldsmith, ministre britannique du Pacifique et de l’environnement, a déclaré : « Le Royaume-Uni est fier de signer aux côtés de la République démocratique du Congo cette ambitieuse lettre d’intention de l’Initiative pour la forêt de l’Afrique centrale pour dix ans. Il s’agit d’une étape cruciale dans nos efforts pour protéger et restaurer les précieuses forêts de ce pays, ainsi que pour fournir des moyens de subsistance durables et réduire la pauvreté. »Exacerbée par une extrême pauvreté, la perte de forêts en RDC est principalement due à une population croissante qui n’a pas de moyens de subsistance en dehors de la forêt et qui dépend essentiellement du bois de chauffage pour cuisiner, tout cela en l’absence de planification de l’utilisation des sols. Toute solution proposée pour endiguer la perte de forêts en RDC doit donc se concentrer sur le développement rural, la réduction de la pauvreté et une meilleure sécurité alimentaire.

Le soutien de CAFI, qui s’élève à 500 millions de dollars sur les cinq premières années, fait plus que doubler les 190 millions de dollars fournis dans le cadre de la première lettre d’intention (2016-2020), dont les objectifs ont été atteints grâce à un portefeuille d’une vingtaine de programmes qui soutiennent des réformes à grande échelle dans les domaines de l’agriculture, de l’aménagement du territoire et du régime foncier, et ont déjà orienté les activités agricoles vers des dizaines de milliers d’hectares de savanes, et amélioré les moyens de subsistance de centaines de milliers de personnes.

.L’annonce faite à la COP26 conclut des mois de discussions entre les bailleurs de fonds de CAFI et les ministres de la RDC, dans lesquelles la société civile nationale a été pleinement impliquée. Dans un communiqué, Guy Kajemba, coordonnateur national de l’organisation faîtière de la société civile Groupe de Travail Climat REDD+ Rénové a déclaré : « Nous nous félicitons de ce partenariat renouvelé. Il nous aidera à suivre de près les engagements pris, notamment les étapes qui mèneront à une levée responsable et progressive du moratoire, la publication des contrats dans tous les secteurs liés à l’utilisation des sols et l’engagement pris par le Président Tshisekedi d’annuler tous les contrats douteux de concessions forestières. Nous sommes particulièrement encouragés par la mobilisation de tous les secteurs engagés dans la protection de nos forêts de haute valeur et de nos tourbières. »
Tamtam News

PARTAGER CET ARTICLE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Écrire à Tamtam News
1
Écrire à Tamtam
Salut 👋🏼,
Bienvenue chez Tamtam News. Avez-vous une Opinion à faire publier chez Tamtam? tamtamnewsnet@gmail.com.